Bon Iver

Publié le par Sweetgaffeuz



Me voici de retour...
En ce 31 août, il est temps de faire un petit résumé de ces fausses vacances... Alors, j'ai obtenu ma L2, voyagé en Bretagne pour surveiller des mômes pour la majorité géniaux, pour quelques uns insuportables ou alors incroyables (dans le mauvais sens du terme), travaillé chez Zara comme vendeuse, mais surtout, fait une superbe découverte musicale!
Car oui, si je devais retenir quelque chose de cet été 2008, mis à part la pauvreté de la rémunération du job d'animateur pour un boulot qui en demande énormément et qui mériterait d'être reconnu, ce serait Bon Iver...
Julien Vernon aka Bon Iver est mon coup de coeur du moment... Pour la première fois entendu durant la seule semaine de réel été qu'on a eu, il m'a apporté fraicheur et repos...
Je vous explique: Bon Iver s'est fait plaqué par sa copine... Ce fut apparement une rupture difficile. Vous avez surement vécu des ruptures difficiles vous aussi, vous savez cette sensation qu'on a de vouloir se retrancher sur soi-même, de ne vouloir voir personne, etc. Je ne vous refait pas le topo, vous le connaissez. En ces cas-là, on est souvent consolé soit par des amis, soit on reprend notre bon sens de nous-mêmes. Mais Bon Iver lui a décidé de se retrancher au fin fond du Winsconsin afin de ruminer cette rupture... et de créer cet album, non pas réellement commémoratif, mais quand même en mémoire de la fille qui vient de lui déchirer le coeur: For Emma, Forever Ago

10 chansons magiques, magnifiquement belles. On a un homme qui accorde sa voix tel un instrument qu'elle est réellement, à des choeurs à couper le souffle, ainsi qu'à une acoustique en harmonie avec le lieu de sa création: le fin fond du Wisconsin.
Je ne ferais pas une critique détaillée de l'album. Je ne l'ai jamais fait et ne le ferais jamais car je ne pense pas avoir le recul musical nécessaire à cela.
Mais For Emma... m'a réellement mis un coup au coeur la première fois que je l'ai écouté. J'ai été scotchée par l'enchainement naturel de chaque musique, fondue l'une dans l'autre, en symbiose quasi parfaite.
Le seul bémol à tout ça est que je trouve, et ce n'est que mon avis personnel, que c'est un album qui ne s'écoute qu'en fin de soirée, lorsqu'on veut réfléchir sans penser à rien, s'endormir tranquillement bercé(e) par un atmosphère musical qui permet de voyager loin, et de voir des paysages sonores reposants.

Sur ces bonnes paroles, hasta luego people and enjoy!


Découvrez Bon Iver!



Découvrez Bon Iver!

Publié dans Folk

Commenter cet article